Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses catholiques de Nanterre
Menu

La messe expliquée (4)

Le « Gloire à Dieu » (en latin « Gloria ») fait partie des hymnes de l’Église primitive.

Le « Gloire à Dieu » (en latin « Gloria ») fait partie des hymnes de l’Église primitive ; il est inspiré par divers versets bibliques et composé à la manière d’un psaume. Il nous vient de l’Eglise orientale où il fut d’abord un chant de la prière du matin. L’Eglise latine l’adopta et il devint à Rome le chant typique de la messe de Noël, que seul le Pape avait le droit d’entonner !

C’est seulement à partir du 11ème siècle qu’il fit habituellement partie de la messe, à l’exception des jours ordinaires (messe de semaine) et des temps à tonalité pénitentielle (Avent, Carême).

La structure du Gloria est le modèle de toute prière chrétienne :

  • Cet hymne nous associe à l’acclamation des anges la nuit de Noël « Gloire à Dieu... Paix aux hommes qu’il aime » : la prière chrétienne est d’abord louange devant la grandeur de Dieu notre Père ;
  • La prière chrétienne est ensuite invocation du Fils unique, Jésus Christ, lui qui nous apporte le pardon de Dieu (« Toi qui enlèves le péché du monde ») et nous ouvre l’accès au Père (« reçois notre prière ») ;
  • Toute prière chrétienne atteint son sommet dans l’invocation trinitaire : « Toi seul est Saint (l’Esprit), toi seul es Seigneur (le Fils), toi seul es le Très-Haut (le Père) : Jésus-Christ, avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père ».