Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses catholiques de Nanterre
Menu

4 décembre 2011

2ème dimanche : quel SOUCI ?

 

Prière d’ouverture :

« Seigneur tout-puissant et miséricordieux, ne laisse pas le souci de nos tâches présentes entraver notre marche à la rencontre de ton Fils ; mais éveille en nous cette intelligence du cœur qui nous prépare à l’accueillir et nous fait entrer dans sa propre vie. »

Une question pour méditer : Quels soucis prennent trop de place dans ma vie et m’empêchent d’aller à Ta rencontre ?

Ma résolution pour cette semaine :  Comment me soucier davantage de Dieu ?

logo parvis silhouettes.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,1-8.

Commencement de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, le Fils de Dieu.
Il était écrit dans le livre du prophète Isaïe : Voici que j'envoie mon messager devant toi, pour préparer la route.
A travers le désert, une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route.
Et Jean le Baptiste parut dans le désert. Il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés.
Toute la Judée, tout Jérusalem, venait à lui. Tous se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain, en reconnaissant leurs péchés.
Jean était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins, et il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.
Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés dans l'eau ; lui vous baptisera dans l'Esprit Saint. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Texte de réflexion

Noël approche. Et il y a comme chaque année autour de cette fêtecomme une effervescence. Il s’agit de tout préparer à la maison pour accueillir ceux avec qui nous allons partager Noël. Il y a une multitude de choses à faire pour que tout soit prêt.

Alors, lorsque l’Evangile nous invite à préparer les chemins du Seigneur, nous pensons davantage à un “faire”. Que faut-il faire pour préparer les chemins du Seigneur ?


Nous avons du mal à comprendre que préparer les chemins du Seigneur n’est pas de l’ordre du “faire” mais relève d’avantage d’un “se laisser faire”, d’un lâcher prise sur ce que nous faisons pour accueillir et faire de la place à Dieu dans notre vie. La préparation... elle est en nous, et c’est bien cela le plus difficile !


Préparer les chemins du Seigneur consiste surtout à tracer en nous le chemin qui va nous permettre d’aimer Dieu et de nous aimer davantage les uns les autres, pour niveler les ravins de l’indifférence, les montagnes de l’égoïsme, les chemins tortueux de toutes nos relations. Plus que jamais, comme nous y invite l’Eglise en ce temps de l’Avent, demandons au Seigneur qu’il vienne en nous : OUI, viens Seigneur Jésus !

Père Xavier Pallatin

Ecouter l'homélie

Sur votre ordinateur en téléchargement

Revenir au calendrier