Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses catholiques de Nanterre
Menu

Dimanche 18 décembre

Bientôt

4ème dimanche : quel RENOUVEAU ?

4 ciergesPrière d'ouverture

« Tu le vois, Dieu tout-puissant, nous ployons sous le péché qui a soumis l'homme à sa loi : apporte-nous la délivrance grâce au renouveau que nous attendons de la naissance incomparable de ton Fils bien-aimé. » (prière d’ouverture)
· Une question pour méditer : Quelles grâces ai-je reçu du Seigneur ?
· Ma résolution pour cette semaine : Quelle grâce de renouveau vais-je demander au Seigneur pour vivre Noël authentiquement ?

logo parvis silhouettes.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,26-38.

L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. »
Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »
L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu.
Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : 'la femme stérile'.
Car rien n'est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l'ange la quitta.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Texte de Réflexion

La semaine qui précède Noël est ordonnée plus directement à sa préparation. Quel que soit le jour de la semaine où tombe la fête, le cycle des lectures de l’Avent s’arrête pour proposer chaque jour, du 17 au 24 décembre (messe du matin), des textes propres. L’évangile propose la lecture continue de toutes les annonces de Noël en Matthieu (ch.1) puis Luc (ch.1) ; la première lecture, en écho à l’évangile, rappelle les grandes prophéties messianiques de l’Ancien Testament.

La préface de cette semaine préparatoire évoque les figures de tous les prophètes, de Marie et Jean-Baptiste pour que le Christ nous « donne la joie d’entrer déjà dans le mystère de Noël ». Mais cette joie de Noël, déjà là, — continue la préface — est ordonnée à deux missions : « pour qu’il nous trouve quand il viendra » — dès maintenant donc — « vigilants dans la prière et remplis d’allégresse ».

Telle doit être notre attitude et notre cœur à quelques jours de Noël.

Père Xavier Pallatin

Homélie

Read more


Revenir au calendrier