Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses catholiques de Nanterre
Menu

Les finances de l'Eglise et des paroisses

Ces quelques lignes vous donnent des indications sur le fonctionnement financier de nos paroisses

Les paroisses financent leur activité elles-mêmes, c'est à dire ... c'est chacun de nous, vous et nous, qui finançons leurs activités !

Les sources principales de financement sont :

* Le denier de l'Église....
* Les quêtes,
* Les dons lors des cérémonies particulières.

Le "denier de l'Église" constitue une part importante des ressources de l'Église : il est collecté annuellement par chaque paroisse. Il permet de bénéficier d'un reçu fiscal au titre de l'année en cours, pour ceux qui sont imposables sur le revenu (chèque à l'ordre de la paroisse). Il est possible de faire un don en ligne depuis ce site. Cliquez sur ce lien qui vous conduit vers le site de l'évêché. Votre don sera affecté à la paroisse de votre choix.

Un conseil économique

Dans chaque paroisse, un conseil pour les affaires économiques est chargé de l'organisation économique et matérielle des paroisses.

Y a-t-il d'autres sources de financement ?

On peut se poser la question de savoir si d'autres acteurs interviennent dans ces financements, par exemple Le Vatican, l'Etat et la mairie.

Le Vatican ? Ce sont les paroisses qui participent aux frais de fonctionnement du "gouvernement central" de l'Eglise catholique. Le Vatican n'est pas une source de financement pour les églises locales.

L'Etat ? Il ne peut financer les cultes du fait de la séparation des églises et de l'état.

La mairie ? Après la loi de 1905 de séparation, différentes lois ont été promulguées, dont celle sur la dévolution, qui fait que les collectivités publiques "engagent les dépenses nécessaires pour l'entretien et la conservation des édifices de culte dont la propriété leur est reconnue par la présente loi". Les biens en question appartenaient auparavant à l'Eglise. Dans les Hauts-de-Seine 60% des églises ont été construites postérieurement à cette loi.
En conséquence de cette loi :

* certaines églises appartiennent encore aux collectivités publiques, qui doivent les entretenir. Il s'agit de Sainte-Geneviève pour l'église, le presbytère mais pas les salles du puits
* d'autres ont été financées par des associations diocésaines. Il s'agit de l'église Saint-Paul, de l'église Sainte-Catherine-de-Sienne, de la chapelle Saint-Jean-Marie-Vianney, de l'église Sainte-Marie-des-Fontenelles, de l'église Saint-Joseph-des-Fontenelles.
* La Chapelle Notre-Dame-de-la-Miséricorde vient d'être reconstruite après démolition de l'ancienne chapelle, car elle se trouvait dans la zone d'extension de l'EPASA (Etablisement Public d'Aménagement de la Seine à l'Arche)