Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses catholiques de Nanterre
Menu

Hôpitaux

Une présence sur deux lieux de soins sur Nanterre : Le CASH / Hôpital Max Fourastier, et la clinique de la Défense

C.A.S.H. de Nanterre - Centre d’Accueil et de Soins Hospitaliers

Le centre d’accueil et de soins hospitaliers est, sur 17 hectares, un établissement public à caractère social et sanitaire spécifique par son histoire, qui comprend deux secteurs : un secteur sanitaire, l’hôpital Max-Fourastier et un secteur social. Ce dernier est organisé en trois pôles : un pôle hébergement d’urgence, un pôle d’insertion et d’accueil et un pôle personnes âgées.


En relation avec les soignants et les familles, des chrétiens en équipe d’aumônerie sont partenaires de ce service de l’homme, respectant les valeurs et les besoins spirituels de chacun. L’équipe compte 9 membres, plus une équipe du dimanche pour amener à la messe les personnes en fauteuil roulant, plus une équipe du jeudi soir qui accueille le temps d’un café, les personnes sans abri.

Mission de l’équipe : Visites aux patients dans les divers services ; Prvisite malade_fja.jpgésence aux personnes âgées à la maison de retraite ; Accueil à l’aumônerie de toutes les personnes qui le souhaitent ; Animation des messes du dimanche ; Un pèlerinage et un week-end de prières-partages dans l’année.
N’hésitez pas à venir rejoindre notre équipe. Chacun est accueilli selon ses disponibilités. Merci

Téléphone de l’aumônerie : 01 47 69 73 85

La messe est célébrée chaque dimanche à 10h30

Responsables d'aumônerie : Martine Pareau et Odile Delvaux
Prêtre : Père Michel Bourgarel

Présence chrétienne à la clinique de la Défense, boulevard Emile Zola

Le Père Michel Bourgarel, de l'aumônerie du CASH et Céline Guillot, religieuse de la congrégation des Filles du Saint-Esprit sont voisins l’un et l’autre de cet établissement où sont soignés, entre autres, une quarantaine de malades, atteints de cancer.
Vu la proximité géographique, il n’est pas difficile pour eux de s’y rendre lorsqu’ils sont appelés par les patients, leur famille ou le personnel soignant.
Appelés pourquoi ?
Par des chrétien(ne)s désirant pendant leur séjour avoir des visites, prier en Eglise, recevoir la communion ou s’acheminer vers la fin de leur vie, en étant soutenu dans leur foi par des frères.
Par des familles désirant entourer leur proche qui se meurt, des prières de l’Église.
Pour comprendre que leur présence auprès des uns et des autres varie, quant à la durée dans le temps. Ils y ont aussi repérés des soignants chrétiens.